La neige, image de la chasteté...
La neige nous donne une belle une image de la chasteté.

     Pour finir, on pourrait résumer ce douloureux problème en quatre questions: oui ou non les femmes ont-elles toujours été habillées largement sous les mollets en 1900 ans de Christianisme, et déjà avant sous l’Ancien Testament ?Les tenues se sont-elles effectivement raccourcies jusqu’à découvrir les mollets au début des années 20 ?Les féministes et les « modernes » revendiquent-ils cette évolution comme une conquête vers la « libération » des femmes, une fin de la chasteté obligatoire ? De saints prêtres se sont-ils battus contre cette évolution ?Et l’on pourrait rajouter une cinquième question :la mini-jupe aurait-elle pu être inventée s’il n’y avait pas eu au préalable le raccourcissement des tenues féminines pour dévoiler d’abord les mollets, puis la moitié des genoux, puis les genoux entiers ?…

     De la réponse éclairée à ces questions dépendra l’intensité de notre réaction pour consoler le Cœur Immaculé de Marie… Enfin, voici trois anecdotes pour terminer :

  La première se passe en 1953, quand un américain du nom de A.O. Armstrong alla voir Sœur Lucie de Fatima, et entre autres questions, lui demanda si elle avait un message pour les Etats-Unis. Elle répondit : « Pour les Etats-Unis ? Non ! » Puis réfléchissant, elle ajouta que les femmes de son pays étaient mal habillées, et que les catholiques des Etats-Unis devraient fonder une ligue pour la modestie chrétienne… Or voici ci-dessous la réalité des mauvaises modes déplorées par la confidente du Cœur Immaculé de Marie, avec ces photos des tenues féminines des américaines au début des années 50 : manches courtes, quasiment la moitié des jambes visibles… Mais en somme, rien de pire qu’une chapelle tradi en 2017, et même une chapelle plutôt « bien » tenue. Et pourtant reproché par Sœur Lucie… car contraire à la chasteté chrétienne! Je parle bien sûr de la chasteté extérieure, il ne s’agit pas de juger des coeurs, mais les chrétiens ont l’obligation de pratiquer les deux pour honorer Dieu, sauver leur âme, et sauver leur prochain autant que faire se peut…

Américaine à la mode du début des années 50: ce n'est plus la chasteté des siècles passés!
Américaine à la mode des années 50: les jambes ne sont plus entièrement couvertes…
(Source: WikiCommons)
Américaine dans les années 50
Autre américaine dans les années 50, avec les mollets apparents.
(Source: WikiCommons)
La Vierge Marie avait annoncé à Quito, au XVI ième siècle, pour notre temps, ce qui suit:
« On ne trouvera presque plus d’innocence chez les enfants ni de modestie chez les femmes. Dans ce suprême moment de besoin de l’Eglise, ceux qui devraient parler garderont le silence ! »
« L’atmosphère sera remplie de l’esprit d’impureté qui, telle une mer immonde, inondera les rues, les places et endroits publics. Cette liberté sera telle qu’il n’y aura au monde plus d’âme vierge. »

Elle dit qu’il n’y aura plus d’âmes vierges, elle ne dit pas qu’il n’y aura plus de vierges de corps. En effet la virginité corporelle et en esprit subsiste, mais toutes les âmes, absolument toutes sont touchées par ce déchaînement de licence qui a commencé au début du XXième siècle. Les âmes sont souillées, toujours et partout, même dans les lieux saints, par la vue des membres féminins ainsi étalés à la vue de tous, de façon inconsciente la plupart du temps, mais le résultat est le même…

La deuxième anecdote se passe des siècles auparavant, du temps de Sainte Agnès. Dans l’histoire de cette jeune martyre, on lit que ses bourreaux, voulant l’exposer nue à travers la ville pour l’humilier avant de la conduire de force dans un lieu de débauches pour attenter à sa chasteté, furent arrêtés dans leur dessein impur par l’intervention divine. En effet les cheveux d’Agnès, pour pallier à l’absence de ses vêtements, poussèrent d’un coup et recouvrirent son corps… jusqu‘à ses pieds. Dieu ne s’arrêta pas à ses genoux ou même mi-mollets, mais recouvrit totalement ses jambes, avant qu’un Ange ne lui apporte un vêtement.

Sainte Agnès, dont Dieu fit pousser les cheveux pour préserver sa chasteté... et celle des autres.
Sainte Agnès dont Dieu fit pousser les cheveux et couvrit tout le corps jusqu’en bas…Car Dieu veut la chasteté totale de tous.
(Source: Breviarium ad usum fratrum Predicatorum,
dit Bréviaire de Belleville.Vol. I (partie hiver)
Date d’édition : 1323-1326 manuscrit du Moyen-Age, Gallica-BNF)

De même, troisième anecdote, Notre Dame à Guadalupe nous a laissé une image miraculeuse où on la voit vêtue d’une robe tellement longue qu’un Ange la soutient. Cela ne veut pas dire qu’il faille avoir la robe qui traine sur le sol, mais comme dit le Père Paul-Marie de Morgon, que cela fasse prendre conscience aux femmes qu’elles doivent craindre d’être vêtues trop court, et jamais craindre d’être vêtues trop long. Oui, que leur désir de la chasteté se porte vers le plus et le mieux! Puissent ces signes nous faire méditer et imiter au mieux La Vierge Marie, voire même quitter les prescriptions centimétrées pour une générosité sans mesure et sans minimum à l’image de la Vierge Marie.

ND de Guadalupe, La Vierge toute pure
ND de Guadalupe: notez le détail de l’Ange qui soutient sa robe…
(Source: WikiCommons)

Chasteté… pour les hommes aussi!

     Afin que les hommes ne sentent pas exonérés de leur part de responsabilité dans l’habillement des dames et des jeunes filles, voici le texte d’une lettre reçue suite à l’envoi de ce livret et d’un courrier à une revue de la Tradition:

     » […] merci pour votre si bonne lettre: croyez bien que je prends  à coeur moi aussi ces questions de tenues vestimentaires. Vous aviez adressé une étude à M. l’abbé, je la lui ai transmise. J’y avais jeté un coup d’oeil puisque le texte concernait la revue et qu’il était dans le corps du mail.

      Il y aurait encore à mon avis des précisions à rajouter, en particulier le rôle des garçons dans ce domaine. Ils ne jettent souvent pas le moindre regard sur les jeunes filles bien habillées, elles se font traiter de ce mot diabolique de « coincées » et désespèrent de se marier un jour…Alors que ce sont des perles.

     Que les hommes laissent donc de côté les filles moins modestes!… On verrait un rapide changement peut-être? Que de souffrances et d’incompréhensions! C’est comme partout la confusion. J’ai constaté que presque toutes les jeunes filles de nos chapelles qui ont fini par se fiancer ont commencé par mettre leur jupe « au genou »… Les garçons aussi ont leur petite vanité à se marier avec une fille « cool »!

      […] merci encore, grande union de prières pour cette grande cause. Serait-ce comme dit l’Evangile, une de celles qui demandent beaucoup de prières et de jeûnes?…

     Vivement le triomphe du Coeur Immaculé de Marie! Avec mes plus cordiales salutations, Mme N. »

     Que les hommes, donc, sachent louer et encourager leur femme, leurs filles ou leurs soeurs quand elles s’habillent comme des chrétiennes authentiques. Et qu’ils donnent l’exemple par une tenue digne sans se laisser aller à un habillement relâché. Honnêtement, si l’on prend le temps d’y réfléchir, voit-on St Joseph en pantalon moulant, en short écourté, en débardeur ou pire encore en caleçon de bain? Il ne s’agit pas d’être en costume du Dimanche tous les jours mais de mettre des vêtements dignes que Notre-Seigneur ou Saint Joseph auraient pu mettre.

     Voici aussi une supplication aux prêtres: qu’ils n’hésitent pas à féliciter les dames habillées selon l’antique tradition chrétienne, bien long et ample. Les femmes sont encouragées par ce genre de remarque, ou au contraire découragées par l’absence de soutien. Parfois même certaines se heurtent à des remarques comme celles-ci: « Ni trop long ni trop court » ou « vous n’êtes pas obligée de vous habiller si long » ou encore « Il ne faut pas faire fuir les nouveaux en étant habillés comme dans une secte ». Aurait-on entendu ces phrases dans la bouche des Pères de L’Eglise, du Curé d’Ars ou du Père Emmanuel? Pauvre Sainte Vierge, certains lui demanderaient  aujourd’hui de raccourcir ses tenues. Où est passée l’antique chasteté chrétienne?

     Mais dans tous les cas, que les femmes n’attendent pas que les hommes commencent, et que les hommes non plus n’attendent pas que les femmes commencent. Sinon nous risquons d’y être encore à la fin du monde. Que chacun aide l’autre dans un esprit de charité, ayant le souci d’édifier sans attendre d’être édifié d’abord par l’autre. Faisons-le par amour de Dieu, par respect pour le Saint-Esprit dont nous sommes les temples, et par Charité pour l’âme de notre prochain. Dieu bénira ces efforts.

     Demandons la grâce du don de Force. Prions pour avoir la force de mettre en oeuvre avant même de comprendre: Dieu donne des grâces particulières à ceux qui obéissent à sa Loi sans comprendre tout de suite les tenants et les aboutissants. Souvenons-nous d’Abraham… Souvenons-nous de la Sainte Vierge allant se faire purifier au Temple par obéissance, Elle, l’Immaculée Conception… Une prière qui sera très efficace sera celle du Père Emmanuel du Mesnil-Saint-Loup, qu’il a reçue du Ciel pour notre époque: un Ave Maria, l’invocation « Notre Dame de la Sainte Espérance, convertissez-nous ! » et un deuxième Ave Maria. Mais l’invocation doit être un vrai cri de l’âme, comme il disait lui-même, l’âme consciente de son néant, de ses faiblesses et de son besoin de la grâce… C’est une prière à supplier, dans l’esprit du « Et clamor meus ad te veniat! »: « que mon cri monte jusqu’à vous! ». Les Capucins nous ont mis en garde contre un danger que la Tradition est en train de vivre concernant la chasteté et la modestie, en rappelant ce qui était arrivé à un moment de l’histoire du peuple Juif dans l’Ancien Testament, sous le Roi Josias (Livre des Rois): les Tables de la Loi avaient été perdues et la Loi avait fini par être à demi oubliée. Un jour les Tables furent retrouvées dans des ruines et ils réalisèrent qu’ils ne pratiquaient plus entièrement la vraie religion. Ils firent alors pénitence et changèrent.

Courage: la vérité vous rendra libres!

TOUT PAR MARIE, POUR MARIE ET EN MARIE!

Vous pouvez aller à l’onglet 8 du menu où vous trouverez divers documents sur le sujet. Si toutefois vous êtes arrivé(e) directement sur cette page, il vous est vivement recommandé de lire le contenu de ce site en commençant par la page d’accueil, puis de suivre les numéros du menu: n°1, puis n°2, etc… Sinon vous risquez de passer à côté de certains points importants qui vous aideraient à comprendre les vérités objectives que développe ce site. Que Dieu vous bénisse!

Translate »